L'Invitation

L'Invitation

Claude Simon

Language: French

Pages: 42

ISBN: 605970638X

Format: PDF / Kindle (mobi) / ePub


« Dans une ville au nom semblable à un froissement, un claquement d'étendard un groupe hétéroclite d'intellectuels est promené çà et là, selon le programme minutieux et dépourvu de sens d'un voyage officiel. Le pays et les voyageurs ne sont nommés que par périphrases. Il y a un acteur qui a incarné le personnage de Néron au cinéma, le second mari de la plus belle fille du monde, un homme avec une tête de gladiateur nubien, deux duettistes noirs qui ont l'air de prédicateurs évangélistes, un diplomate méditerranéen, un Tolstoï d'Asie centrale à tête de montagnard et, à l'arrière-plan, L’Histoire, proche ou contemporaine : le bandit séminariste qui a fait régner la terreur dans ce pays et exterminé ou déporté des millions d'hommes, son successeur actuel semblable au dernier rejeton d'une lignée de gangsters qui aurait été élevé dans un collège suisse. Ou encore, l'autre grand de ce monde, le cow-boy à la retraite élu pour avoir galopé dans des films de troisième catégorie. » (Marianne Alphant, Libération, 6 janvier 1988)

L'Invitation est paru en 1988.

To Have And To Hold: An Intimate History Of Collectors and Collecting

Mark Rothko

Dorothy and Otis: Designing the American Dream

The Shock of the New: Art and the Century of Change

Invisible Hands: Self-Organization and the Eighteenth Century

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

jeunes, presque poupins, scrutés, évalués par des millions d’hommes, de femmes, de diplomates, de journalistes, de faiseurs d’hypothèses)... et maintenant, assis au bout de cette table qui ressemblait à celle d’un banal conseil d’administration d’une société anonyme ou pas, d’une banque internationale ou pas, avec son plateau ciré comme un miroir, ses verres et ses bouteilles d’eau minérale, dans la salle aux murs nus, sans un portrait, ni de ses prédécesseurs ni de lui-même, il... Pendant tout

et souriant de toutes ses dents, dans des films de troisième catégorie), de sorte que pendant un moment on n’entendit que le frottement des chaussures sur le plancher tandis que guidés par les appariteurs les quinze hommes, ayant une première fois longé la table, la longeaient une seconde fois en sens inverse, les premiers entrés contournant son autre extrémité, parcourant une seconde fois la distance entre la porte et celui qu’ils venaient de saluer, s’alignant, chacun immobilisé devant un

table dont tout le luxe consistait en bouteilles d’eau minérale : les quinze invités dont ses conseillers lui avaient dit (ou dont on avait dit à ses conseillers) qu’ils étaient chacun dans leurs pays respectifs des hommes importants (ou acquis d’avance – ou complaisants – ou sensibles à la flatterie) et qu’il (le secrétaire général) ne tenait pas pour plus que cela quoiqu’il jugeât bon (que ses conseillers aient jugé bon) de perdre (de lui faire perdre) deux heures de son temps (lui qui n’en

BÉRÉNICE, 1984. DISCOURS DE STOCKHOLM, 1986. L’INVITATION, 1987. L’ACACIA, roman, 1989 (“double”, no 26). LE JARDIN DES PLANTES, roman, 1997. LE TRAMWAY, roman, 2001 (“double”, no 49). ARCHIPEL et NORD, 2009. Aux Éditions Maeght : FEMMES (sur vingt-trois peintures de Joan Miró) tirage limité, 1966, épuisé. PHOTOGRAPHIES, 1937-1970 (107 photos et texte de l’auteur. Préface de Denis Roche), 1992. Aux Éditions Skira : ORION AVEUGLE (avec 21 illustrations), � Les sentiers de la création »,

et celles des pays voisins, vassaux ou plus ou moins soumis, du commencement jusqu’à la fin) les images de l’interminable cérémonie, que des millions d’hommes et de femmes fascinés ou curieux (ou simplement indifférents, tôt lassés, tournant le bouton) avaient pu voir l’ultime parade, le cercueil traîné tout le long de l’interminable itinéraire sous un ciel gris dans les rues de la capitale : le cercueil ouvert qui laissait apparaître au milieu d’un monceau de fleurs rouges un visage flasque,

Download sample

Download